Wall Street: sans vraie tendance, chute de -4% du pétrole

Wall Street: sans vraie tendance, chute de -4% du pétrole

3
0
SHARE

(CercleFinance.com) – Nouvelle séance de records mais un peu décevante sur le finish puisque l’indice Dow Jones finit dans le rouge (pour -0,03%, à 29.
186) et les gains des 2 indices inscrivant de nouveaux zéniths n’ont pas permis de valider des records de clôture.

Le S&P-500 grappille 0,03%, à 3.322 (contre 3.337,8 au plus haut), le Nasdaq Composite affiche 0,14% à 9.384 (contre 9.439 au plus haut).

Vaguement inquiété mardi par le risque de prolifération d’une épidémie de coronavirus apparue en Chine mais qui avait rapidement traversé les mers et les océans, Wall Street s’est rassuré avec la réactivité des autorités sanitaires chinoises qui ont établi un cordon sanitaire et organisé le confinement des populations de la région de Wuhan, ce qui concerne près de 10 millions d’habitants où le coronavirus (variante de pneumonie) serait apparu fin décembre.

L’attention s’est de nouveau focalisée sur les résultats trimestriels et il y a eu quelques satisfactions avec IBM (+3,4%) qui enregistre sa 1ère augmentation du chiffre après cinq trimestres consécutifs de baisse.
Le titre Tesla bondit de +4,1% (sa capitalisation atteint 104Mds$ ) alors que Wedbush envisage désormais des objectifs des cours stratosphériques, bien au-delà des 580$ anticipés précédemment (c’est déjà acté), tablant sur des ventes de millions de véhicules en Chine, qui deviendra son marché N°1.

Au sein du Nasdaq, belle hausse d’Intel +3,6% (Omar Ishrak rentre au « board ») mais repli symétrique de Netflix (craintes sur la gestion de son endettement dans un contexte très concurrentiel).
Hausse d’Intuit et Texas Instruments +1,9% mais repli de Qualcomm -1,7%.

Le secteur qui subit le plus lourd repli, c’est celui des pétrolières, dans le sillage du baril qui plonge de -4% vers 56$ , avec Diamond Back et Marathon Oil (-3,2%), Devon -2,8%, Noble -2,5%, Occidental -2,3%…

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance

LEAVE A REPLY