Sodexo digitalise pour augmenter l’expérience collaborateur

Sodexo digitalise pour augmenter l’expérience collaborateur

3
0
SHARE

En matière de comptabilité interne, Sodexo fait appel à  sa filiale Rydoo , qui propose une solution numérique de gestion des voyages d’affaires et des notes de frais. La digitalisation de ces services permet une standardisation favorisant l’instauration d’une « politique voyages » structurée. Clarifier la politique auprès de tous a un double avantage du côté collaborateur comme du côté opérationnel. L’approbation d’une note de frais (ou son rejet) est plus aisée pour les managers, qui dispose d’un outil d’analyse des dépenses.

« Nous voulons tirer parti du meilleur des deux mondes », explique son directeur général Sébastien Marchon, « fier d’appartenir au groupe Sodexo avec une identité propre ». Présent dans 11 bureaux à travers différents pays et plus de 300 collaborateurs, Rydoo se hisse au stade de scale-up, mais espère préserver un certain « esprit start-up »« Nous conservons les avantages d’une petite structure, avec l’agilité d’une start-up. Pour autant, nous pouvons capitaliser sur la puissance du groupe Sodexo. C’est un gage de sécurité pour nos prospects » détaille le dirigeant. A la fois investisseur et client, Sodexo considère Rydoo davantage comme un fournisseur qu’une solution interne.

« Lorsque je suis arrivé chez Sodexo, il y a plus de 2 ans, j’ai été très surprise de voir des processus très manuels, et très dépendant du papier », raconte Florence Rocle, vice-présidente Global Finance Services chez Sodexo. L’essor de Rydoo s’inscrit dans le cadre d’un projet de digitalisation du service finance. La comptabilité chez Sodexo connaît une digitalisation accrue, « aujourd’hui, il n’y a plus besoin de faire de note de frais pour payer l’avion, le train et l’hôtel, tout passe directement par la plate-forme, dès la réservation », explique-t-elle. 

L’objectif annoncé est d’améliorer la qualité de vie au travail (QVT) des collaborateurs en allégeant les tâches chronophages. Rydoo fait le pari d’intégrer toutes les étapes relatives au traitement des notes de frais et voyages d’affaires. La plate-forme a pour vocation de « couvrir toute la chaîne de valeur, de la réservation effectuée par l’utilisateur, jusqu’au traitement de la note finale », explique son directeur général. Il s’agit d’une plate-forme Saas – ou logiciel en tant que service – via laquelle tous les paiements sont centralisés. Installée sur un serveur distant, l’application téléchargée par l’utilisateur est mise à jour en permanence. « Notre volonté est de satisfaire l’utilisateur final, avec une expérience proche des plateformes B2C », raconte Sébastien Marchon qui ajoute qu’« il n’y a aucune personnalisation, il est question d’un seul et même outil pour toutes les entreprises que nous servons ». Le client étant facturé pour chacun des utilisateurs actifs, l’enjeu est donc celui du taux d’utilisation de l’outil. « Ce qui importe avant tout, c’est que l’outil soit utilisé avec un taux d’adhésion très fort » conclut la vice-présidente Global Finance Services, se félicitant d’une forte adhésion en interne, avec environ 32.000 dépenses digitalisées par mois pour un total de 13.000 utilisateurs. 

A la Une – Les Echos Business

LEAVE A REPLY