Playmobil ou Lego, qui est le plus fort ?

Playmobil ou Lego, qui est le plus fort ?

4
0
SHARE

Les premiers ont vu le jour au Danemark dans les années 1930. Les seconds sont nés en Allemagne une quarantaine d’années plus tard. Malgré le temps qui passe, les Lego et Playmobil figurent toujours parmi les jouets les plus vendus en Europe et en France.

Une popularité liée aux rangées de boîtes qui occupent les magasins de jouets ainsi qu’à tout un tas de produits dérivés mettant en vedette les petites figurines, comme l’illustre la sortie en salles ce mercredi de « Playmobil, le film ». Mais, en France, l’une des deux marques l’emporte-t-elle largement sur son concurrent ? Réponse dans ce match en… rounds.

Chiffre d’affaires : avantage Lego

Playmobil a beau se targuer d’avoir écoulé plus de 3 milliards de figurines, l’Allemand ne fait pas le poids face au rival danois. En 2018, dans le monde, le chiffre d’affaires de Lego était sept fois plus élevé (4,8 milliards d’euros contre 686 millions pour Playmobil). Malgré le gouffre qui sépare les fabricants de jouets, Playmobil et Lego ont vu ce chiffre progresser dans les mêmes proportions au cours des cinq dernières années (entre + 27 et + 28 %).

Victoire à plate couture pour les petits bonshommes jaunes donc, mais ce rapport de force est un peu moins déséquilibré en Europe et en France. Dans l’Hexagone, Playmobil était en 2017 le troisième fabricant de jouets avec 7,3 % de part de marché derrière Hasbro (9,1 %) et Lego (9,6 %) mais devant Mattel (5,6 %). Une suprématie des briques danoises qui transparaît également dans le nombre de recherches effectuées sur Google par les internautes en France.

Lego 1 Playmobil 0

Le best-seller de l’année : avantage Playmobil

L’année 2018 n’a pas été un grand millésime pour le marché du jouet, en baisse de 5 % par rapport à l’année précédente. Mais quelques jouets sont tout de même parvenus à tirer leur épingle du jeu. Playmobil a réussi à hisser son traditionnel calendrier de l’Avent à la quatrième place du top 10 des jouets les plus vendus de l’année établi par NPD Group.

Dans ce classement dominé par les toupies Beyblade d’Hasbro et les vignettes Panini de la Coupe du monde de football , aucune boîte Lego à l’horizon. Mais cette absence peut aussi s’expliquer par la multitude de nouvelles références sortant chaque année, les ventes ne se concentrant pas sur un seul modèle en particulier.

Lego 1 Playmobil 1

Notoriété de la marque : avantage Lego

Lego ou Playmobil, laquelle de ces marques compte le plus dans le cœur des Français ? Toutes les deux sont en tout cas très connues dans notre pays si l’on se fie à un sondage effectué par YouGov en octobre 2017. D’après celui-ci, 92 % des Français connaissent la marque Lego et 91 % la marque Playmobil. Un coude-à-coude qui se poursuit lorsqu’on leur demande si ces jouets sont appropriés pour les enfants : 95 % répondent par l’affirmative.

En revanche, les Lego réussissent aussi à se faire adopter par les adultes, puisque 39 % des 18-34 ans et 38 % des 35-44 ans estiment que la marque est adaptée à leur âge. Seuls 19 % des 18-34 ans pensent la même chose des Playmobil. « Lego a toute une gamme axée sur les adultes avec des boîtes destinées aux 16 ans et plus », remarque Kris Heirman, gérant à Vichy du magasin « Autour des briques » spécialisé dans les deux marques. « Les adultes qui achètent des Playmobil sont plus des collectionneurs. Quand ils viennent dans ma boutique, ils sont le plus souvent à la recherche d’anciennes figurines. »

Lego 2 Playmobil 1

Produits dérivés : avantage Lego

Jeux vidéo, films, séries télé… Les briques Lego sont sur tous les fronts en profitant des nombreuses licences à leur disposition comme « Star Wars », « Harry Potter » ou « Stranger Things » . On ne compte plus non plus les titres destinés aux consoles ornés du logo rouge et blanc comme « Lego Batman », « Lego Jurassic World » ou « Lego Indiana Jones ». Lego a également décliné son univers en trois longs-métrages : « La Grande aventure Lego », sa suite et « Lego Ninjago : Le Film ». Seul le premier film a remporté un franc succès au box-office.

En attendant de savoir si l’avenir sera aussi radieux pour « Playmobil : le film », on peut remarquer que le fabricant allemand s’est jusqu’ici montré beaucoup plus discret en dehors de son cœur de métier. À la télévision, il a franchi le pas avec la série d’animation « Super 4 » diffusée sur France 3 à partir de 2014. Playmobil a également ouvert des parcs d’attractions en Grèce, à Malte, en Allemagne et à Fresnes, en France . Son concurrent a de son côté huit parcs Legoland en Europe, en Asie et en Amérique et trois autres devraient suivre d’ici 2022.

Résultat final : Lego 3 Playmobil 1

Le Parisien – Économie

LEAVE A REPLY