Les USA accusent formellement la Chine de manipuler sa monnaie

Les USA accusent formellement la Chine de manipuler sa monnaie

3
0
SHARE

(Ajoute précisions, déclarations; photo à disposition)

WASHINGTON, 6 août (Reuters) – L’administration américaine a déterminé que la Chine manipulait sa monnaie et va demander au Fonds monétaire international (FMI) de mettre un terme à la concurrence déloyale de Pékin, a déclaré le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, dans un communiqué lundi.

Cette annonce intervient alors que la Chine a laissé lundi le yuan enfoncer le seuil clé de 7 pour un dollar pour la première fois depuis la crise financière il y a 11 ans, donnant à penser qu’elle pourrait tolérer, voire souhaiter, une plus grande faiblesse de sa devise face à l’escalade des tensions commerciales avec les Etats-Unis.

Le conflit commercial sino-américain s’est amplifié avec la décision de Washington de prélever à partir du 1er septembre des droits de douane additionnels sur 300 milliards de produits chinois encore non taxés.

Pékin a répliqué en annonçant lundi la suspension de ses achats de produits agricoles américains et a dit ne pas exclure d’imposer des taxes à l’importation sur ses produits agricoles achetés aux Etats-Unis.

Le dollar a creusé ses pertes après la publication du communiqué du Trésor américain, cédant près de 0,7% pour revenir à son plus bas niveau depuis début janvier face à un panier de devises de référence.

Le Trésor américain a déclaré que le communiqué diffusé plus tôt dans la journée par la Banque populaire de Chine (BPC) a montré qu’il était évident que les autorités chinoises avaient un vaste contrôle sur le taux de change du yuan et que la BPC était disposée à manipuler sa monnaie de manière régulière.

Dans son communiqué, le Trésor ajoute que le comportement de Pékin constituait « une violation des engagements pris par la Chine au G20 de s’abstenir de toute dévaluation compétitive ». Il dit attendre de la Chine qu’elle respecte ses engagements.

En mai dernier, l’administration américaine s’était retenue d’accuser la Chine de manipuler sa monnaie au regard d’un nouveau système de mesure plus strict tenant compte notamment de l’excédent du compte capital d’un pays et d’un important excédent commercial avec les Etats-Unis. (Andrea Shalal, David Lawder et Lesley Wroughton; Marc Angrand et Jean Terzian pour le service français)

Investir – Toute l’info des marchés – Les Echos Bourse

LEAVE A REPLY