Les dividendes distribués dans le monde ont augmenté de 30 % en sept...

Les dividendes distribués dans le monde ont augmenté de 30 % en sept ans

4
0
SHARE

Comme le souligne le rapport d’Oxfam publié lundi 14 mai consacré au cas français et les entreprises du CAC40, le mouvement global du capitalisme est au versement sans cesse plus important de dividendes actionnariaux, au détriment de l’intéressement des salariés et de l’investissement.

Le graphique suivant est construit à partir des données du cabinet Janus Henderson, qui réalise une étude annuelle de la distribution de dividendes. Il prend en compte les 1 200 plus importantes entreprises mondiales en termes de capitalisation boursière, que nous avons rassemblées ensuite par pays. La place dans le graphique signifie le « classement » en termes de distribution de dividendes (les Etats-Unis en première place, le Royaume-Uni en deuxième, etc.), tandis que la taille des traits caractérise le montant distribué.

On le voit, ce sont les Etats-Unis qui mènent la danse des dividendes. Les entreprises américaines distribuent à elles seules un plus du tiers des dividendes mondiaux, près de 40 %, contre 27,3 % en 2011. Si on se place au niveau continental, en 2017, les entreprises américaines et canadiennes ont ainsi distribué 475 milliards de dollars de dividendes, devant leurs homologues européennes (323 milliards).

En seconde position, le Royaume-Uni est le pays européen qui en distribue le plus. La France n’est pas en reste, même si les dividendes distribués sont moindres, en volume du moins, qu’en 2011.

Il faut néanmoins prendre en compte le taux de change entre dollar et euro (la plupart des dividendes sont redistribués en dollars), particulièrement défavorable à l’Europe entre 2015 et 2017, ce qui explique la chute observée sur ces années.

Lire aussi :   Profits du CAC 40 : la priorité aux actionnaires de plus en plus contestée

Économie : Toute l’actualité sur Le Monde.fr.

LEAVE A REPLY