L’enseigne d’habillement Gap ferme huit magasins en France

L’enseigne d’habillement Gap ferme huit magasins en France

2
0
SHARE

La marque souffre de la concurrence du prêt-à-porter de masse, incarné par H&M ou Zara.

L’enseigne américaine d’habillement Gap est en train de fermer 8 de ses 28 points de vente en France, rapporte Le Monde ce jeudi. Le magasin phare de l’avenue des Champs-Élysées, ouvert il y a 20 ans, est concerné. Ces fermetures devraient entraîner la suppression de 250 emplois.  

LIRE AUSSI >> American Apparel: les magasins français ferment leurs portes 

En cause, un plan de restructuration annoncé en février. Gap avait alors indiqué qu’il fermerait 230 magasins à travers le monde en deux ans et que le groupe serait scindé en deux. D’un côté, The Old Navy, son magasin d’habillement bon marché, et de l’autre, ses chaînes Gap, Banana Republic, Intermix, Athleta et Hill City.  

Le groupe Gap Inc, créé en 1969 par Donald Fisher et Doris Fisher, espère finaliser cette opération en 2020. L’opération doit, à terme, générer 90 millions de dollars (82 millions d’euros) d’économies par an. 

Un contexte difficile

Cette annonce intervient au moment où les marques de l’habillement américaines souffrent de la concurrence du prêt-à-porter de masse, incarné par H&M ou Zara, ainsi que de l’explosion du commerce en ligne. L’an dernier, les ventes en magasins comparables ont augmenté de 3% chez Old Navy, alors qu’elles ont diminué de 5% pour la marque Gap et n’ont progressé que de 1% chez Banana Republic.  

Pour arrêter l’hémorragie, les groupes textiles se tournent donc vers les réductions de coûts, en l’occurrence des suppressions d’emplois et fermetures de magasins, mais de nombreux analystes doutent que ce soit suffisant pour résister à l’offensive d’Amazon et de plateformes électroniques spécialisées dans le textile.  

Outre l’habillement, les autres segments de la distribution présentent également une santé chancelante, symbolisée par la disparition de deux grands groupes, le magasin de jouets Toys « R » Us et le magasin d’articles de sports Sports Authority. 

LEXPRESS.fr – Rss Economie

LEAVE A REPLY