Grève RATP et SNCF : les prévisions de trafic du jeudi 16 janvier

Grève RATP et SNCF : les prévisions de trafic du jeudi 16 janvier

4
0
SHARE

SNCF

L’amélioration se « confirme » jeudi 16 janvier à la SNCF, au 43e jour consécutif de grève contre la réforme des retraites, avec un trafic « quasi normal » prévu pour les TGV au départ et à destination de Paris, un trafic international très peu perturbé et 8 TER sur 10, selon les prévisions de la direction.

Grève RATP et SNCF : les prévisions de trafic du jeudi 16 janvier

La circulation ferroviaire reste toutefois perturbée en Ile-de-France avec trois Transilien sur quatre en moyenne.

→ INFOGRAPHIE. Les taux de grévistes, secteur par secteur

La SNCF évoque une « amélioration progressive », notamment pour les RER où la continuité est désormais assurée : les voyageurs peuvent aller d’un bout à l’autre des lignes A, B et D sans changer de train intra-muros.

RATP

Le trafic RATP restera quant à lui perturbé mais en « légère amélioration » ce jeudi, avec pour la première fois une circulation normale sur une ligne de métro non automatique, la 11, selon la régie. Les autres lignes seront ouvertes en journée, mais avec des fréquences limitées et certaines stations fermées.

La circulation des RER A et B sera assurée avec l’interconnexion, mais avec un risque de saturation aux heures de pointe.

Le trafic sera normal sur le tramway et 4 bus sur 5 circuleront.

Édouard Philippe a estimé mercredi 15 janvier que la grève à la RATP et à la SNCF était « sans issue » et « n’avait que trop duré », au terme d’un séminaire gouvernemental à l’Élysée.

→ REPORTAGE. Grève à la RATP : « Sommes-nous prêts à accepter que « c’est mort » ? »

« Je ne serai satisfait qu’au moment où l’ensemble des usagers de la SNCF au niveau national et l’ensemble des usagers des transports en public, au niveau de l’Île-de-France, auront retrouvé le cours d’une vie normale », a ajouté le premier ministre.

Conséquences financières

Matignon a ensuite, en fin de journée, estimé à un montant « proche de 200 millions d’euros pour la RATP et environ 850 millions pour la SNCF » les « conséquences financières » de la grève, qui était mercredi dans son 42e jour.

Ces chiffres ont été communiqués après un entretien dans l’après-midi entre Édouard Philippe et les dirigeants de la SNCF Jean-Pierre Farandou et de la RATP Catherine Guillouard.

La Croix.com – Les derniers articles :Economie

LEAVE A REPLY