Economie : Face à la Chine, Trump souligne la force de l’économie...

Economie : Face à la Chine, Trump souligne la force de l’économie américaine

5
0
SHARE

(Actualisé avec précisions sur le montant des aides au secteur agricole)

WASHINGTON, 6 août (Reuters) – Le président américain, Donald Trump, a balayé mardi les craintes de voir un conflit commercial prolongé avec la Chine peser sur l’économie américaine, assurant que celle-ci restait « très forte ».

Lundi, le Trésor américain a formellement accusé la Chine de manipuler sa monnaie, ouvrant un nouveau front dans le conflit économique en cours entre Washington et Pékin.

Donald Trump, qui a annoncé la semaine dernière son intention d’imposer à partir du 1er septembre des droits de douane sur 300 milliards de dollars (268 milliards d’euros) de produits chinois importés , s’est aussi efforcé de rassurer les agriculteurs américains après la décision de Pékin d’interrompre ses achats de produits agricoles « made in USA ».

« Des montants d’argent colossaux venus de Chine et d’autres parties du monde se déversent aux Etats-Unis pour des raisons de sécurité, d’investissement et de taux d’intérêt ! Nous sommes dans une position très forte. Les entreprises viennent aussi aux Etats-Unis en grand nombre. C’est magnifique à regarder! », a déclaré Donald Trump sur Twitter.

Il a ajouté qu’il continuerait de soutenir les agriculteurs américains et qu’il augmenterait encore l’aide que leur apporte l’Etat fédéral en cas de besoin.

« Nos formidables Agriculteurs américains savent que la Chine ne pourra pas leur faire de mal car leur Président se tient à leurs côtés et a fait ce qu’aucun autre président ne ferait. Et je le ferai encore l’an prochain si nécessaire! », a écrit le président.

TRUMP SOUHAITE TOUJOURS UN ACCORD AVEC LA CHINE, DIT KUDLOW

Les agriculteurs constituent un électorat clé pour le président, candidat à sa propre succession pour l’élection présidentielle de novembre 2020, mais ils sont l’une des catégories les plus touchées par l’impact du conflit commercial avec la Chine.

Les expéditions de soja, principal poste des exportations agricoles américaines, vers la Chine sont ainsi tombées l’an dernier à leur plus bas niveau en 16 ans à environ 14,3 millions de tonnes contre 32,9 millions de tonnes en 2017.

Pour compenser les pertes subies par les exploitants agricoles, l’administration Trump a débloqué jusqu’à présent 28 milliards de crédit fédéraux et le département de l’Agriculture a versé à ce jour 8,6 milliards de dollars d’aides directes.

Un nouveau plan d’aide de 16 milliards de dollars a été présenté le mois dernier et les premiers versements doivent débuter avant la fin du mois.

Le principal conseiller économique de Donald Trump, Larry Kudlow, a par ailleurs déclaré mardi sur la chaîne de télévision CNBC que Donald Trump voulait poursuivre les discussions avec la Chine et que Washington prévoyait toujours de recevoir une délégation chinoise pour de nouvelles négociations en septembre.

« Il aimerait conclure un accord », a-t-il dit sur la chaîne de télévision CNBC à propos du président. « Il aimerait continuer les négociations. »

Larry Kudlow a ajouté que Donald Trump n’écartait pas la possibilité de modifier sa position sur l’imposition de nouveaux droits de douane sur les produits chinois.

(Susan Heavey; Marc Angrand pour le service français)

Investir – Toute l’info des marchés – Les Echos Bourse

LEAVE A REPLY