Devises et taux : BCE-Principaux extraits de la conférence de presse de...

Devises et taux : BCE-Principaux extraits de la conférence de presse de Mario Draghi

4
0
SHARE

FRANCFORT, 12 septembre (Reuters) – Voici les principaux extraits de la conférence de presse donnée jeudi par Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), qui annoncé une nouvelle série de mesures de politique monétaire qui inclut la réduction de l’un de ses taux directeurs et un nouveau programme d’achats d’obligations dans le but de soutenir la croissance et d’endiguer la baisse des anticipations d’inflation.

UN RALENTISSEMENT PIRE QU’ANTICIPÉ

« Le ralentissement prolongé de l’économie de la zone euro est en fait plus marqué qu’anticipé. »

SUR LE SCÉNARIO CENTRAL DE LA BCE

« ..Ce scénario central est aussi relativement favorable. Parce qu’il ne prend pas en compte le cas d’un Brexit dur, par exemple, dont la probabilité a augmenté récemment.

« Et il ne prend pas en compte certaines des mesures commerciales, l’escalade commerciale, au moins une partie de l’escalade commerciale qui est intervenue depuis août. Donc en cela – avec ce scénario central – il y a eu une dégradation de l’inflation et des anticipations d’inflation. Et cela sur tout l’horizon (de la prévision, NDLR). Et cela, c’est ce qui a déclenché les mesures que nous avons prises. »

BESOIN D’UNE AMPLE STIMULATION MONÉTAIRE

« Un ample degré de stimulation monétaire reste nécessaire pour la poursuite de la convergence durable de l’inflation à des niveaux inférieurs mais proches de 2% à moyen terme. »

INITIATIVES BUDGÉTAIRES

« Au vu de l’affaiblissement des perspectives économiques et de l’importance des risques baissiers, les gouvernements disposant de marges budgétaires devraient agir de manière rapide et efficace. »

COÛTS DU TRAVAIL

« Si les pressions sur les coûts du travail se sont renforcées et élargies.. leur transmission à l’inflation prend plus de temps qu’anticipé précédemment. »

L’INFLATION À MOYEN TERME VA AUGMENTER

« A moyen terme, il est attendu que l’inflation sous-jacente augmente, soutenue par nos mesures de politique monétaire, l’expansion économique en cours et une croissance robuste des salaires. »

RECUL DE L’INFLATION PUBLIÉE

« L’inflation publiée va vraisemblablement reculer avant d’augmenter à nouveau vers la fin de l’année. »

FAIBLESSE DE L’INFLATION SOUS-JACENTE

« Les mesures de l’inflation sous-jacentes demeurent généralement faibles et les indicateurs des anticipations d’inflation se situent à des niveaux bas. »

RISQUES BAISSIERS SUR LA CROISSANCE

« Les risques entourant les perspectives de croissance de la zone euro demeurent orientés à la baisse. Ces risques résultent principalement de la présence prolongée d’incertitudes liées aux facteurs géopolitiques, à la menace croissante du protectionnisme, et aux vulnérabilités dans les marchés émergents. »

CROISSANCE MODÉRÉE AU T3

« Les dernières données économiques et les informations des enquêtes continuent de signaler une croissance modérée mais positive au troisième trimestre de cette année. »

INSUFFISANCE DE L’INFLATION

« Les décisions de ce jour ont été prises en réponse à une insuffisance durable de l’inflation par rapport à notre objectif. »

UNE FAIBLESSE ENCORE PLUS PROLONGÉE

« Les dernières données disponibles depuis le dernier conseil des gouverneurs indiquent une faiblesse encore plus prolongée de l’économie de la zone euro, la persistance de risques baissiers majeurs, et des pressions inflationnistes limitées. »

PRÊT À AGIR

« Le Conseil des gouverneurs a réaffirmé le besoin d’une orientation hautement accommodante de la politique monétaire pour une période de temps prolongée et continue d’être prêt à ajuster tous ses instruments de façon appropriée afin d’assurer que l’inflation évolue vers son objectif de manière durable, conformément à ses engagements de symétrie. »

MODULATION

« Nous avons décidé d’introduire un système à deux vitesses de rémunération des réserves dans lequel une partie des avoirs des banques sous forme de liquidités excédentaires sera exemptée du taux négatif de la facilité de dépôt afin de soutenir la transmission de la politique monétaire assurée par les banques. »

TLTRO III

« Pour les banques dont les crédits nets éligibles dépassent une référence donnée, le taux appliqué dans les opérations TLTRO III sera plus bas et peut être aussi bas que la moyenne des taux d’intérêt sur la facilité de dépôt en vigueur durant la durée de l’opération. »

ACHAT D’ACTIFS

« Nous anticipons que les achats nets d’actifs dureront aussi longtemps que nécessaire pour renforcer la portée accommodante de notre politique de taux et se termineront peu avant que nous ne commencions à augmenter les taux directeurs de la la BCE. »

EVALUATION APPROFONDIE

« Nous avons conduit une évaluation approfondie des perspectives économiques et d’inflation. » (Marc Joanny, édité par Wilfrid Exbrayat)

Investir – Toute l’info des marchés – Les Echos Bourse

LEAVE A REPLY