CAC40: soutenu par un $ au zénith (1,037) et pétrole à 53,6$

CAC40: soutenu par un $ au zénith (1,037) et pétrole à 53,6$

24
0
SHARE

(CercleFinance.com) – Le CAC40 (4.
843 contre 4.852 vers 14H15) et les places européennes réduisent leur progression à +0,4 contre +0,6% en préouverture de Wall Street.

Et le Dow Jones qui attaquait cette journée par une progression régulière (jusqu’à 16H précise) a vu son envolée de +100Pts stoppée à 12Pts des 20.000, l’indice inscrivant un nouveau record absolu à 19.988.
Le « Dow » comme le Nasdaq ou le « S&P » avancent de +0,4 à +0,5% après 1 heure de cotations, dans le sillage des valeurs pétrolières et de Caterpillar.

Cela permet donc de tenir les médias encore en haleine quelques heures ou une ou 2 séances de plus avant d’afficher 20.000, ce qui fera la « une » de n’importe quel journal local qui n’évoque la bourse que 2 ou 3 fois par an.

La bonne tenue des indices peut surprendre au lendemain de 2 attentats en Turquie et à Berlin (dont les retombées géopolitiques sont difficiles à évaluer, mais même l’incertitude n’est plus « pricée »).

Pas de vague d’achat pour expliquer cette hausse: les volumes sont une nouvelles fois très réduits, avec à peine 1,8MdsE de capitaux échangés.

Unique indicateur notable du jour, les prix à la production des biens industriels (PPI) ont augmenté de 0,1% en Allemagne le mois dernier en rythme annuel, d’après l’Office fédéral de la statistique, après une baisse de 0,4% le mois précédent.

Sur le marché des changes, l’euro (-0,3%) s’enfonce clairement sous ses planchers de 14 ans face au dollar à 1,0370, tandis que le baril s’envole -c’est inhabituel que le $ flambe- de +2,5% vers 53,5 sur le NYMEX.

Concernant les valeurs, le grand dossier du moment est le sauvetage de la banque italienne Monte Paschi, une opération périlleuse.
Un échec de la recapitalisation ‘pourrait mettre un arrêt brutal au rallye de Noël observé en Bourse et, de nouveau, braquer les projecteurs sur les valeurs bancaires européennes’, avertit Saxo Banque.

‘Un éventuel échec de cette recapitalisation via le marché ouvrirait la voie à un sauvetage public.L’Etat injecterait des fonds selon une procédure baptisée ‘recapitalisation préventive’, complète Aurel BGC

Pour l’heure, les bancaires françaises sont plutôt bien orientées à l’image de Crédit Agricole, dont le titre prend 1,7%, loin devant BNP-Paribas avec +1,2%.
Ce sont les pétrolières qui dominent désormais le classement avec Technip en tête du CAC avec +2,2% et Vallourec en tête du SBF-120 avec +6,3%.

L’action Vivendi progresse de +0,6% alors que le directoire du groupe diversifié a fait savoir hier soir avoir décidé, avec l’autorisation du conseil de surveillance, d’augmenter la participation dans Mediaset en fonction des conditions de marché dans la limite de 30% du capital et des droits de vote du groupe de médias italien.
La 2ème vedette du SBF-120 demeure Suez (+4,7%) alors que la PDG d’Engie (+0,25%) -Isabelle Kocher- songerait à en prendre le contrôle (c’est à dire monter de 33,3% à 50,01% du capital).

A contrario, Danone demeure sous pression (-1,5%) depuis l’annonce hier matin d’une révision de l’objectif 2016 de croissance du chiffre d’affaires, désormais attendu sous la précédente fourchette comprise entre +3 et +5%.
C’est Accor qui ferme la marche avec -1,7%, attentats obligent.

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance

LEAVE A REPLY